Le Happy Sunday qui réveille Nancy

Si toi, nancéien, nancéienne, fou de clubbing, de « move your body » sur la piste toute la nuit, si toi nancéien, nancéienne, tu t’es littéralement éclaté Samedi soir à l’Envers, savais-tu que des petites mains ont usiné juste après ton départ pour créer ça ?!

Pour ceux qui sont toujours dans le flou, késako cette boite de nuit ouverte un Dimanche de Mars, toutes lumières allumées ? Je t’explique tout !

Happy Day, Happy Sunday

Qui a eu l’idée révolutionnaire de faire bouger Nancy un Dimanche après-midi ? Elle s’appelle Anne-Gaëlle, elle a 30 ans, elle est psy pour enfant, elle est originaire de Nancy et, elle et sa bande d’amis ont eu l’envie de faire bouger leur ville avec un nouveau concept : le Happy Sunday ! Alors, on dit merci qui ?

Merci Anne-Gaëlle pour ce moment. Mais je crois qu’une petite présentation du projet d’Anne-Gaëlle s’impose, car on ne se lève pas un matin en se disant « Oh ba tiens, je vais organiser un vide-dressing géant dans une boite de nuit, un dimanche aprem » !

A côté de sa profession de psychologue, Anne-Gaëlle est une jeune femme belle et dynamique, qui aime la mode, qui aime ce qui est tendance mais qui n’aime pas s’habiller avec les mêmes fripes que tout le monde. Et oui, Anne-Gaëlle est avant tout une fada de friperie, de vide-dressing, elle aime associer différentes pièces de différents styles, d’époques différentes. Et ce qu’elle n’aime pas c’est le gaspillage vestimentaire. Si une pièce est encore en super état, pourquoi ne pas lui donner un second souffle. Elle et ses amies sont dans le même tempo.

Elles décident donc d’organiser leur premier vide-dressing à Nancy. C’était il y a un an et demi, au Bagelstein en premier puis au bar Le Of ensuite, qui rencontra un vif succès.

Ensuite, en voyageant au gré des déplacements de son mari, Basile Camerling, footballeur professionnel, Anne-Gaëlle voit ce qui se fait ailleurs en terme d’évènement, d’animation culturelle… Profitant de son congés maternité et de retour dans la région, le projet des Happy Sundays commence à germer.

Martin Munier, gérant de L’Envers Club et ami de longue date du couple, lui propose son club pour la première édition. Un super compromis, puisqu’elle cherchait un lieu atypique, et lui cherche à développer une nouvelle activité, davantage diurne cette fois-ci.

Et go, c’est parti (pléonasme de m****, bonjour); ils sont 6; 6 nancéiens prêts à faire bouger Nancy. L’idée de départ du Happy Sunday : un vide-dressing géant. Puis, au fur et à mesure que le projet se dessine, les envies de proposer plus, de proposer du neuf, se font de plus en plus fortes. Et on salue ce cheminement car il va aboutir à une mise en avant de commerçants indépendants nancéiens, par une expo et par un brunch, nancéien lui aussi !

Happy Sunday, nouveau RDV dominical des nancéiens ?

Pour cette première édition qui s’est donc déroulée le Dimanche 19 Mars, de 13h à 20h, l’entrée était libre et gratuite ! Toi, personne de sexe masculin, profite car ce n’est pas tous les jours que tu peux entrer dans L’Envers gratos !

Une vingtaine de commerçants, artistes, passionnés, vendeuses de fringues se sont donné rendez-vous sous les pierres voutées du club. La boite de nuit a été complètement transformée en l’espace d’une matinée ! Les clubbeurs ont laissé la place aux chineurs, aux promeneurs du dimanche aprem.

Une toute autre ambiance aussi, on se rencontre, on papote (on s’entend parler surtout), on mange un bout, on boit un verre, on déniche le joli perfecto tant recherché, ou la jolie table tripode des années 70 que tu cherche depuis 8 mois. Bref, on partage un bon moment convivial, presque familial.

Le brunch était installé au niveau du bar. Des grandes tables étaient alignées pour accueillir les bruncheurs. On mange côte à côte, on se sourit, on échange un bonjour. On déguste les délicieux cookies de Kensington Coffee, on se réchauffe en ce dimanche pluvieux avec une soupe Alabanane (non ceci n’est pas une faute de frappe), on prend l’apéro avec les planches de L’Apérologue et on attaque dans le dur avec les pidélices de chez Pidélice (beh oui).

Le ventre bien rempli, on se lance maintenant à l’assaut des stands présents. On chine du vintage avec V comme Vintage et Mon Mobilier Industriel et Vintage. On se fripe avec le vide-dressing ou chez Beauty Frip. Pour les moins fans de fripes, de chouettes concepts-stores nancéiens étaient présents : Sneakers Bar et Superhuit.

Pendant que Madame fait du shopping, Monsieur pouvait se faire chouchouter chez le barbier avec SONZ’S BarberShop.

Rencontre aussi avec deux jeunes créateurs lorrains, Malou & Marius qui proposent une gamme de masques cosmétiques, naturels et fabriqués en France. Et une autre créatrice parisienne cette fois-ci : Les Marrisiennes. Zahra Fleur de henné était aussi là pour nous faire découvrir les tatouages au henné.

Côté expo, on pouvait admirer et se remémorer nos souvenirs d’enfance avec les créations d’Anne-Gaëlle, plus connues sous le nom Les Chinelles, qui raviront tout les passionnés et nostalgiques du Playmobil. Le centre culturel Georges Pomp It Up était également présent ainsi que des artistes comme Olivier Bourgois, Mr KITSH, Joris Infanti et Céline Bischoff.

Et pour clôturer cette journée, place à la Happy Tombola. Bon j’ai pas gagné, sniff, mais pour cette première édition, les partenaires ont répondu à l’appel d’Anne-Gaëlle, pour vous faire gagner des chouettes lots, comme l’UGC, le club de Handball du Grand Nancy, L’Envers Club lui-même, le Bowling de Vandoeuvre et bien d’autres. (Donc bravo aux gagnant(e)s !)

Un Dimanche Happy

Au vu du monde que j’ai pu voir, l’évènement à été un succès pour une première. Les commerçants étaient enjoués et motivés à faire bouger Nancy. Pour cette première édition, leur recettes gagnées en cette journée leur revenaient intégralement. L’idée première est de leur donner de la visibilité auprès des nancéiens et lorrains et que chacun bénéficie du réseau de connaissances de l’autre. Je salue la démarche car beaucoup de commerçants nancéiens gagnent à être connus. Il faut sortir des sentiers battus (et de la rue Saint Jean) et aller à la rencontre de toutes ces chouettes boutiques qui apportent un nouveau souffle à un centre-ville qui se meurt…

Je félicite Anne-Gaëlle et toute sa bande d’amis pour avoir su créer l’évènement ici, à Nancy. Pour montrer au combien les nancéiens sont fiers de leur ville, fiers d’y vivre. J’espère donc vivement que l’opération sera renouvelée mais il y a des grandes chances qu’une seconde édition soit déjà dans les tuyaux 😉

Et vous, vous vous y êtes rendu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Checkez la page Facebook de l’event ici

 

3 Comments

  1. 1

    Encore merci pour cette première édition happy Sunday, Anne Gaelle et tous les autres organisateurs ainsi que madame Antoine pour ce super article !
    J’ai passé avec mes amis un super moment à vos côtés !
    On revient quand vous voulez !!!
    Beauty frip

  2. 2
    • 3

      Oui c’est top ! J’ai hâte de voir le second épisode de cette aventure 😉 Il faudra que tu reviennes par ici 😉

Laisser un commentaire

Vote adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par * sont requis *

Vous pouvez utiliser ce code HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous devriez aimer ça…