Échappée en campagne lorraine

Une petite balade champêtre aujourd’hui. Sortons un peu de Nancy, de l’espace urbain et allons nous ressourcer le temps d’une journée en campagne lorraine. Une amie originaire de Bénaménil nous as pris sous son aile le temps d’un week-end pour nous faire découvrir les petits coins de campagne de son enfance et surtout des places fortes de la première guerre mondiale. Suivez le guide !

On a pu profité des dernières belles journées de ce mois d’Octobre pour découvrir les alentours de quelques villages lorrains comme Domjevin ou Emberménil, et heureusement car là c’est plus trop la joie, entre froid et bruine, sortir le toutou le matin (ou sortir tout court) devient un peu plus hasardeux ! C’est plutôt thé et pilou-pilou maintenant…

L’Hôpital Militaire de Domjevin

Notre guide nous as tout d’abord emmené découvrir un vieil Hôpital Militaire situé sur les hauteurs de la commune de Domjevin. Cet hôpital datant de la première guerre, était situé à l’arrière du front et été destiné aux blessés jugés intransportables. Aujourd’hui, vous pouvait pénétrer dans ce bâtiment, protégé par le talus de terre, et arpenter les trois galeries perpendiculaires. De nombreux éboulements ont réduit la zone visible, mais l’hôpital se composait à l’époque d’une multitude de dédales qui desservaient salles de repos, salle d’opération, salle de stérilisation, salle de pansements, salle de radiographie, magasin, cuisine, abri pour les officiers, salle de repos pour les chirurgiens…

L’Hôpital Militaire de Domjevin est classé au titre des monuments historiques depuis 1922. Il est étonnant de voir dans quel état cet hôpital est arrivé jusqu’à nous. Malgré les galeries qui se sont effondrées, le site est resté intacte, propre. Cela m’a surprise, habituée au bunkers en Normandie, ceux-ci sont souvent tagués malheureusement ou abimés par l’afflux de touristes, ou squattés pour les plus isolés mais ici j’ai eu la sensation que le temps s’était arrêté, seule la nature a repris ses droits.

Infos pratiques, attention prévoyez une lampe torche !

hopital-premiere-guerre-benamenil-sortiehopital-premiere-guerre-benamenil-murshopital-premiere-guerre-benamenil-entree

La Chapelle Notre Dame de la Bonne Fontaine à Domjevin

Direction un autre lieu mystique du coin, la Chapelle Notre Dame de la Bonne Fontaine. Au détour d’un chemin forestier, où les couleurs sont absolument sublimes en cette saison surtout avec la lumière du soleil, on tombe sur une clairière où se dresse une magnifique chapelle faite de bois, avec sa fontaine qui s’écoule à son pied.

Ce lieu regroupe un tas de traditions populaires. Depuis des générations, le lieu était dédié au culte de la vierge et où l’on venait prier. De génération en génération, cette tradition s’est perpétrée et le lieu bénéficie encore d’un profond respect des habitants des environs. Même si vous n’avez pas été sensibilisé par son histoire par vos parents ou grands parents, le lieu s’en charge lui-même.

Dès que vous pénétrez dans ce vallon, une sorte d’atmosphère un peu mystique s’empare de vous. Vous savez, la sensation d’apaisement, de calme, de foi que vous avez lorsque vous franchissez le seuil d’une église, et bien là c’est pareil ! Ce lieu dégage une sorte de magie, et on se sent bizarrement comme observé. Assez bizarre comme sensation je dois l’avouer. Quoiqu’il en soit, ce lieu est encore aujourd’hui très fréquenté, des cierges se consument et un livre y est ouvert si vous désirez y laisser votre mot, souhait ou prière.

Pour vous y rendre, c’est par ici !

chapelle-saint-annechapelle-saint-anne-viergechapelle-saint-anne-champignons

L’Abri du Kronprinz à Emberménil

Le graal du graal, celui que l’on a cherché pendant au moins 30 min en arpentant la forêt de Parroy, l’Abri du Konprinz (un nom un peu faussé puisqu’on raconte que le Kronprinz n’y a finalement jamais mis les pieds).

Le Bunker de commandement du Prince Héritier de Bavière datant de la Première Guerre Mondiale est un monument réellement étonnant par sa finition extrêmement travaillée. A côté d’un Bunker normand, il y a une énorme différence. Durant la première Guerre Mondiale, les classes sociales sont extrêmement marquées, et le fossé entre les soldats et les officiers est énorme. Lorsque l’on voit ce bunker, on réalise vraiment l’écart des classes sociales. Cela a un côté presque ridicule d’avoir un bunker qui ressemblerait presque à une villa en temps de guerre. Mais c’est ce qui fait aujourd’hui, tout son intérêt. A l’intérieur, des moulures ornent le plafond, un trou béant en plein milieu signe qu’un poêle s’y trouvait à l’époque. Un lieu presque caché aujourd’hui, au fond d’une forêt qui surgit au détour d’un chemin comme une apparition. Un peu incongru de tomber sur cette architecture en plein milieu des bois, non ? Cela surprend croyez-moi !

Retrouvez ici toutes les informations pratiques pour vous y rendre ! Bonne visite !

Abri_KonprinzAbri_KonprinzAbri_KonprinzAbri_Konprinz

 

Laisser un commentaire

Vote adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par * sont requis *

Vous pouvez utiliser ce code HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous devriez aimer ça…