L’Italie dans l’assiette

manger en italie

Vivre la dolcevita comme les italiens, tout ce que vous devez savoir pour vivre à l’italienne.

Non je ne vous ferais pas d’article sur les monuments à visiter, non, car ce qu’il faut voir en Italie, tout le monde le sait, tout le monde connait déjà les incontournables.

Non, j’ai plutôt envie de vous proposer une série d’articles davantage axée sur les petites choses pratico-pratiques à savoir, sur les habitudes de vie des italiens, sur les bons plans à connaitre, bref tout pour ne pas partir dans l’inconnu total. On a beau se dire que l’Italie est un pays proche de la France, les italiens ne vivent pas forcément au même rythme que nous les français.

Pour en avoir fait l’expérience, j’ai eu envie de vous partager plus un retour d’expérience plutôt qu’un récit de voyage.

Florence_restaurant_madame-antoine

Le café à l’italienne

Pour bien commencer la journée, allez prendre un café dans un vrai café italien. Si vous logez dans un hôtel, préférez le café dans un café italien typique et arrêtez-vous en passant dans une pâtisserie, plutôt que les p’ti dej proposés à l’hôtel qui ne sont absolument pas typiques car adaptés à la clientèle américaine et britannique de l’hôtel. Alors j’adore le bacon grillé et les beans au p’ti dej mais en Italie, je suis plus en attente de découverte.

Une adresse incontournable de Florence : Il Cantuccio di San Lorenzo, par exemple, pour y déguster ses délicieux cantuccini et autres amaretti (sans doute les meilleurs de Florence).

Il-Cantuccio-Di-San-Lorenzo_Florence

Et puis venir en Italie sans y boire au moins une fois un espresso ce serait vraiment dommage ! En revanche, ne soyez pas surpris par la taille de l’espresso, celui-ci est très court et rempli à peine la moitié d’une petite tasse à café. C’est comme cela que les italiens le boivent, court mais intense car ce procédé court permet de révéler les vrais arômes du café. Un italien de toute façon, le boit d’une traite et repart. C’est ça boire son café à l’italienne.

A Florence, après avoir acheté quelques douceurs, posez-vous à la terrasse de l’Antica Sosta degli Aldobrandini, qui fait face à la chapelle des Médicis, abritant de nombreux tombeaux de la famille. Ce café est aussi un lieu très agréable pour y déguster un aperitivo. Pour 8€, sirotez un spritz en dégustant de délicieux cicchetti, des sortes de tartines de pain préparées avec des garnitures fraiches et de saison (mousseline de légumes, rillettes de poissons, tapenade…).

Antica-Sosta-degli-Aldobrandini_Florence

Ahhh cet aperitivo italien… Un vrai moment de détente et de plaisir. L’apéritif est un moment privilégié pour les italiens pour se retrouver, discuter, partager. Beaucoup de bars italiens le savent bien sûr et proposent systématiquement une formule avec une boisson et l’accès à un buffet de douceurs salés à volonté. Déguster de délicieux gaspacho frais, des cicchetti tous plus originaux les uns que les autres, des chiffonnades de prosciutto, délicieux jambons italiens forcément. Bref, l’apéritif italien est un moment à ne pas manquer dans votre journée !

Bien sûr, en Italie, l’apéritif rime avec spritz, avec campari, amaretto mais surtout pas avec bière… En grands amateurs de bières, nous avons été sevrés pendant 10 jours avec seulement deux bières à notre compteur. La bière blonde de référence en Italie semble être la Peroni mais gustativement parlant quelle déception, une vulgaire blonde sans nuances 🙁

beer_Italia_Peroni

Pour se consoler, nous nous sommes rendus dans un bar tendance de Rome, réputé pour proposer une bière brassée dans le nord de l’Italie, la Menabrea, que bon nombre d’italiens viennent déguster au Ai Tre Scalini, situé dans le quartier du Monti. Idem, nous avons été déçus par la platitude de cette bière qui semble, pourtant, si populaire…

Menabrea_Roma_ai-tre-scalini

En somme, l’Italie n’est définitivement pas un pays qui propose de la bonne bière, et pour cause, il vaut mieux y déguster un excellent lambrusco, vin italien légèrement pétillant. Là-dessus, ils sont imbattables.

A Rome, pour déguster un bon café, ne passez pas à côté du café Sant Eustachio Il Caffé, à quelques mètres seulement du Panthéon, qui serait le meilleur café de Rome selon certains. Nous nous sommes fait plaisir avec un café frappé en ce qui nous concerne et oui, il était excellent ! Un autre café typique que nous avons adoré, nécessite de vous perdre dans le quartier du Prati, à environ 20 min à pied du Vatican. Le Sciascia Caffè est un café intemporel avec sa décoration faite de bois et jeu de miroirs. Dégustez-y le caffè eccellente, un espresso servi dans une tasse bordé de chocolat fondu, une tuerie !

Beaucoup de cafés proposent également des jus de fruits frais et smoothies, comme le Shake Caffè de Florence, où l’on vous sert de délicieux smoothies frais (une oasis dans la chaleur de Florence), des glaces et des petites choses salés pour manger sur le pouce !

Shake-café_Florence

Bon à savoir : attention, en Italie, le service est en sus dans les bars et cafés. Pour s’asseoir à certaines terrasses, vous devez payer un supplément. Mais normalement cela est indiqué et de toute façon pas de panique, le serveur ne manquera pas de vous le notifier.

terrasse_Florence_Madame-antoine

L’Italie sur le pouce

Si comme nous, votre séjour est court et votre temps limité, privilégiez les déjeuners sur le pouce le midi et profiter d’un restaurant au calme le soir.

Avec la chaleur à Florence, la journée nous nous nourrissions essentiellement de fruits frais et de glaces (gelateria). Et ça tombe bien car des Gelateria, vous en trouvez à chaque coin de rue. Je peux à coup sûr vous conseiller la Gelateria La Carraiaglacier très apprécié des florentins d’ailleurs donc bon signe 😉

En revanche pour Rome, j’ai deux supers adresses pour le midi, à vous partager.

Après avoir visité le musée du Vatican, faites une pause dans la pizzeria Bonci qui vous sert les célèbrissimes pizza al taglio (pizza à la part) typiques de l’Italie. Cette pizzeria est une incontournable de Rome. On y propose un vaste choix de pizza à la part, des mètres et des mètres de pizzas, toutes plus alléchantes les unes que les autres ! Nous y avons croisé des français qui y avaient croisé des canadiens la veille, qui leur ont affirmé que le propriétaire était l’un des meilleurs pizzaiolos du monde ! Oui, oui du monde ! Et on ne pourra pas dire le contraire une fois que l’on croque dans une de ces pizzas ! J’en ai encore l’eau à la bouche rien que de l’écrire, une pâte fine et craquante, des garnitures de premier choix avec des produits frais et de saison, une vraie découverte. Le gros plus de ces pizzas à la part, c’est l’avantage de pouvoir en prendre une part de chaque et donc de goûter à une multitude de garnitures.

Pizza_Bonci_Roma

Si vous êtes plutôt dans les alentours du Forum, après une déambulation dans les ruines du Palatin, faites un tour chez Alimentari Pannella Carmela. Cette petite épicerie romaine qui ne paye pas de mine, située via dei Fienili, est une petite mine d’or pour se faire un sandwich avec des produits frais italiens. Entre mozzarella, ricotta, prosciutto, coppa, tomates, olives, de quoi se faire un sandwich de fou ! Le tout, encaissé par une véritable mamma italienne, installée derrière sa caisse, auprès de son ventilateur qui tourne à plein régime, la vraie Italie quoi.

Alimentarie_Pannella_Carmela_Roma

L’Italie gastronomique

Après une journée bien remplie, des pieds plus qu’échauffés, des jambes raides, il est temps de prendre une bonne douche et de vous diriger vers une des très nombreuses trattoria de la ville.

N’hésitez pas et je dirais même que c’est une obligation, à sortir des quartiers touristiques, pour trouver une bonne table. Il ne faut surtout pas hésiter à vous perdre dans les ruelles des quartiers pour diner.

terrasse_trastevere_Roma

A Florence, le Guide du Routard conseillait une jolie adresse dans le quartier San Niccolo, l’un des quartiers les plus animés le soir. Le quartier San Niccolo est un quartier niché sur les hauteurs de Florence mais qui a gardé un vrai charme de petit village à l’italienne.

Au détour d’une rue, vous tombez sur un porche. Le GPS indique bien qu’il faut passer ce porche pour trouver le restaurant… mmh bizarre… Et pourtant, une fois passé ce porche, vous tombez nez à nez avec une bicoque qui ressemble presque à une péniche, recouverte par du lierre et des vignes. Le restaurant est bien là, La Beppa Fioraia. Il est à peine 19h30, le restaurant n’est pas encore ouvert et pourtant, les premiers clients attendent déjà et le téléphone à l’intérieur n’arrête pas de sonner. Ce restaurant est très, très, très réputé chez les florentins !

Vaut mieux se présenter tôt si vous voulez diner car les meilleurs restaurants sont pris d’assaut… Sinon patientez jusque 21h30 pour passer au second service.

La Beppa Fioraia offre un véritable cadre bucolique. Sa « terrasse » est tout simplement un jardin où sont disposées plusieurs tables et chaises dépareillées en bois, des guirlandes de lumière côtoient les oliviers et les herbes folles. Nous sommes en plein Florence et pourtant nous n’entendons que les cigales dans la chaude soirée d’été. Enfin, le restaurant est fidèle à sa réputation, les pizzas étaient divines. Ces pizzas ont d’ailleurs été les premières englouties sur le sol italien et on s’est vraiment régalés !

La_Beppa_Fioraia_FirenzeLa_Beppa_Fioraia_Firenze

Pizza_La_Beppa_Fioraia_FirenzePizza_La_Beppa_Fioraia_Firenze

Le second soir nous avons décidé de goûter aux spécialités culinaires toscanes. Nous nous sommes dirigés dans le quartier de Santa Maria Novella pour tenter de trouver la Trattoria 13 Gobbi, une des plus anciennes Trattoria du quartier. On s’est un peu égarés dans une friperie en passant mais ça je vous en reparlerai dans un autre article.

Ce qu’il faut savoir c’est que les serveurs italiens ont pour coutume de vous proposer systématiquement de l’eau à votre arrivée dans les restaurants. Les italiens ne prennent pas l’apéritif au restaurant mais dans les bars. Ensuite, attablés, ils attaquent directement avec le repas : antipasti, premier plat, second plat, dessert… Rien que ça ! Et un verre de vin pour accompagner tout ça ! Au début les quantités peuvent faire peur mais en fait elles ne sont pas titanesques, juste ce qu’il faut pour ne pas être repus à ne plus pouvoir sortir de table.

Les serveurs dans ce restaurant sont adorables et particulièrement attentifs à vos besoins. De très bons conseils sur le vin, vous pouvez leur faire confiance pour vous guider dans votre choix !

Trattoria_13_Gobi_Firenze

A Rome, nous avons eu moins de chance car beaucoup des Trattoria réputées du quartier où nous dormions, le Monti, étaient fermées pour cause de congés. Et oui, contrairement à ce que l’on pourrait croire, Août n’est pas un mois de haute saison en Italie. Au contraire, en Août la majorité des italiens fuient la chaleur étouffante des villes pour se rendre sur la côte. Du coup, bon nombre de commerçants prennent leur congés à ce moment-là.

Nous avons malgré tout réussi à trouver une Trattoria mais à 19h30 celle-ci était déjà bondée, nous avons donc réserver une table pour 21h30, et cela valait la peine d’attendre ! La Taverna dei Fori Imperiali est un restaurant chaleureux avec une déco faite de bric et de broc et de souvenirs de différents pays et de chats… des photos de chats, des illustrations de chats, des chats dans les assiettes, sur le logo, du chat quoi. Rassurez-vous on y mange pas du chat (‘fin je pense pas). Monsieur s’est fait plaisir avec une de leur spécialité : les tripes à la romaine. Moi pour ma part, j’ai dégusté de délicieuses pâtes fraîches accompagnées d’une sauce aux truffes !

Taverna_dei_Fori_imperiali_Roma

Bon à savoir : la cuisson des pâtes n’est pas la même qu’en France, les italiens dégustent leurs pâtes fermes. Nous français, on aurait tendance à dire qu’elles ne sont pas assez cuites mais en Italie c’est comme ça qu’on les aime 🙂 Ca surprend au début mais le plat est tellement bon que l’on s’y habitue très vite !

Vous l’aurez compris, vous ne mourrez ni de faim ni de soif en Italie ! Mais ça vous le saviez déjà ?! 😉

Laisser un commentaire

Vote adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par * sont requis *

Vous pouvez utiliser ce code HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous devriez aimer ça…