Rendez-vous Place de la Carrière

Il y a quelques jours, je vous parlais de la Place Stanislas; aujourd’hui on continue notre promenade en redescendant vers une autre place. En se dirigeant vers l’arc Héré, on ne peut pas manquer ce contraste sur certaines façades (notamment celle qui fait face au restaurant Suzette). Pour l’anecdote, ce contraste serait du à certains propriétaires des bâtiments qui ne veulent pas effectuer de travaux de ravalement, estimant que c’est à l’UNESCO de le faire… Bref c’est en pour-parler quoi… Mais cela fait un peu cochon, tss !

histoire-restauration-place-stanislas

Une place qui en cache une autre

Une fois passé sous l’arc Héré (ou le petit arc de triomphe nancéien), vous découvrez une autre place entièrement bordée de tilleuls : la Place de la Carrière.

Pourquoi ce nom ? Autrefois, c’est-à-dire au 16e siècle (siècle à laquelle elle a été construite) s’y déroulait joutes, jeux équestres, combats et bien d’autres réjouissances typiques de cette époque Renaissance (tu l’imagines là François Ier combattant Henri VIII, oui – non ?!)

A l’époque, l’arc Héré n’existait évidemment pas. A l’origine, une porte avait été percée dans les remparts, appelée La Porte Royale, afin de relier la Ville-Vieille à la Ville-Neuve.

Arc-Héré

Stanislas et Emmanuel Héré décide de réutiliser cette place, cette Porte Royale et le chantier inachevé du « petit Louvre nancéien » commencé par le Duc Léopold, pour créer un nouvel ensemble architecturale avec la Place Stanislas.

Emmanuel Héré réhabilite complétement toutes les façades des bâtiments qui entoure la Place Carrière sauf une, le premier bâtiment sur la droite quand vous arrivez de la Place Stan’ . Cette grande demeure (actuelle cour d’appel) appartenait au duc de Beauvau-Craon (également propriétaire du château d’Haroué). Elle a en fait été offerte par le duc Léopold à la femme du duc de Beauvau-Craon car il en était son amant… C’est cette demeure qui a inspiré Emmanuel Héré pour l’architecture de la Place Stanislas car elle était construite dans le plus pur style du « classicisme français ».

Place-de-la-Carrière_Nancy

Le bâtiment qui se trouve en face, l’actuel tribunal administratif,  abritait à l’époque La Banque des Marchands. Si vous observez bien la balustrade, vous y verrez les lettres L.A.B.O.U.R.S.E apparaitre dans la ferronnerie. Ce bâtiment est une exacte copie de la demeure des Beauvau-Craon. Une unité architecturale que l’on retrouve sur la Place Stanislas.

histoire-palais-place-de-la-carriere-nancy

Au bout de la Place Carrière : le palais du gouverneur (anciennement Palais de l’Intendance), un de mes édifices préféré à Nancy. Ce palais construit par Stanislas sur le chantier du Louvre nancéien inachevé, est venu fermer cette place. Deux hémicycles y sont venus se greffer, le premier qui dirige vers le parc de la Pépinière et le second qui créer un passage vers la Ville-Vielle.

Il faut l’imaginer mais à l’époque, au rez-de-chaussée du palais, n’existait que les colonnes qui laissaient entrevoir les jardins situés à l’arrière du palais du gouverneur. De la place Stanislas, on pouvait donc les apercevoir. Un rez de chaussée a finalement été crée bien plus tard, il me semble pour des raisons bien pratique : gagner du volume habitable et surtout gagner de la chaleur (et oui au premier étage, les  grandes dames devaient avoir froid dans leur petits souliers lorsque le rez-de-chaussée était ouvert aux quatre vents !).

histoire-nancy-place-de-la-carriere

Rappelons que la Place Carrière fait partie de l’ensemble, avec la Place Stanislas et la Place d’Alliance, au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Aujourd’hui, bon nombre de manifestations s’y déroulent comme la grande Braderie au mois d’Octobre, le Livre sur la Place en Septembre, les 24h de Stan, les Nocturnes étudiantes et bien d’autres encore !

C’est devant ce palais que se termine ma deuxième balade ! Mais d’autres sont à venir car Nancy regorge de petits trésors !

vide-grenier-place-carriere-nancy-2vide-grenier-bibelots-place-carriere-nancy

Laisser un commentaire

Vote adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués par * sont requis *

Vous pouvez utiliser ce code HTML <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Vous devriez aimer ça…